Modèles de toiture d’origine américaine apparues en France dans les années soixante en raison du coût relativement faible qu’impliquait leur réalisation, les fermettes en forme de W et de A avaient pour défaut de créer de nombreux espaces vides quasiment inexploitables entre les pièces supérieures des maisons et leurs toits. Si pendant longtemps, ces espaces vides encore appelés « combles perdus » ont été considérés comme non-utilisables, de nombreux artisans et ouvriers sont parvenus depuis quelques années à changer cette donne. Ils ont rendu utiles et totalement aménageables ces espaces autrefois vides et inutilisés.

Qu’appelle-t-on en réalité un comble perdu ?

Parfois confondus aux greniers qui dans la réalité sont toujours situés au-dessous d’eux, les combles sont des constructions réalisées en bois ou en métal (le plus souvent en acier). Situées dans la partie la plus haute d’une bâtisse, elles ont principalement pour rôle de supporter les toits desdits édifices. Espaces compris entre les plus hauts étages et les toits, les combles ont pendant longtemps été considérés comme des espaces non-utilisables et non-aménageables. Toutefois, la recherche effrénée dans la maison de nouveaux espaces, le développement des technologies des domaines de la construction et de la réfection, ainsi que l’esprit ingénieux des artisans et ouvriers ont permis de réaliser que ces espaces peuvent bien être modifiés et transformés afin d’être aménagés et occupés. Bien qu’il soit fortement recommandé de la confier à des artisans et ouvriers professionnels, la modification de charpente en W peut bien être effectuée par vous-même ou par un de vos proches si vous ou ce proche appartenez à la catégorie des bricoleurs de classe exceptionnelle.

Les actions préalables qu’il vous faut effectuer

Travail particulièrement lourd et coûteux, l’aménagement des combles perdus nécessite avant tout lancement réel du chantier des actions préalables. Ces actions consistent essentiellement en diverses vérifications, surtout lorsqu’il s’agit d’une toiture traditionnelle. Avant tout, il est important de savoir que les lois sur les constructions et rénovations des maisons exigent que la hauteur sous faîtage (c’est-à-dire la hauteur de l’espace libre) ne doit pas être inférieure à 1,80 mètre. Il importe aussi que la pente du toit ne soit pas inférieure à 30%. Dans le cas où ces conditions ne sont pas toutes totalement remplies, des travaux tels que la surélévation de toiture, la modification de la pente du toit, l’abaissement du niveau du plancher sont à effectuer avant le lancement des travaux proprement dits. Ces actions préalables peuvent alourdir le budget et rallonger les délais des travaux, mais elles sont obligatoires pour ne pas enfreindre les textes réglementaires en vigueur, relatifs à la construction ou à la rénovation des maisons. De même, il convient de vérifier l’état de la charpente. Dans les cas des charpentes en bois, il faut apprécier l’étendue des dégâts causés par les insectes, les champignons, l’humidité, et bien sûr le vieillissement. Dans les cas des charpentes en métal, les facteurs à considérer sont surtout le niveau de rouille et de vieillissement de la charpente. Enfin l’état des matériaux utilisés pour la couverture elle-même sont impérativement à vérifier. En fait, tous ces audits ont principalement pour but de procéder avant tout lancement effectif des travaux, à la détection des bois, métaux et portions de toit dont l’état serait défectueux, et à leur remplacement par des matériaux de qualité et d’état meilleurs.

Les travaux proprement dits d’aménagement

Les travaux d’aménagement des combles fermettes comprennent quatre étapes. Dans un premier temps, il faut créer dans la toiture un trou d’homme afin de faire entrer tous les éléments qui renforceront la charpente. Les artisans ont pour habitude de commencer par les parties hautes en posant les arbalétriers, les goussets et les jambes de force. Ensuite, ils solidifient l’ensemble formé par la toiture et le solivage en posant des poutres qui sont soit en acier IPN, soit une combinaison alternée de bois et de métal. Cette première étape de renforcement est la plus importante des travaux et doit être réalisée avec grande minutie. C’est seulement quand elle est achevée qu’il devient possible de passer à la deuxième étape des travaux qui comprend le découpage des fermes en bois ou en métal ayant la forme W, la pose du solivage, la création de la trémie d’escalier, l’installation du plancher et des fenêtres de toit et l’isolation des combles. La troisième étape des travaux est celle de l’apport des commodités dans l’espace créé. Fonction des matériaux utilisés pour renforcer le comble et de la destination des pièces vides ainsi créées, il est possible d’effectuer des travaux de chauffage, de plomberie, d’électricité, etc. Enfin, la quatrième étape qui paraît subsidiaire mais qui est non moins importante est celle de la décoration, de l’équipement et de l’ameublement. Une fois transformés, vos combles deviennent un espace de vie à part entière dans lesquels il est possible de passer beaucoup de temps. Il importe donc que ces locaux soient agréables, confortables et adaptés au goût de ceux qui en seront habituellement les principaux utilisateurs.

Les conseils complémentaires à considérer

Avant de finir, il est important de donner quelques conseils grâce auxquels il est possible de réaliser aisément un excellent aménagement des combles fermettes. Premièrement, il s’agit de l’élaboration de votre budget de modification de charpente en W. Il faut savoir que certains travaux sont pris en charge à un pourcentage donné par le crédit d’impôt. Les artisans et ouvriers professionnels sont assez informés pour vous renseigner. Ils vous orienteront à défaut vers les structures spécialisées pouvant combler les attentes qui resteront sont satisfaites. Secundo, il faut avant de choisir définitivement l’artisan qui effectuera pour vous les travaux, lui exiger un devis complet de votre projet. Pensez également à visiter ces précédents ouvrages en vous rendant chez un ou plusieurs de ses anciens clients. Si vous n’avez pas une idée précise de votre projet, il vous est possible de demander un catalogue de photos afin de choisir parmi les propositions qui vous seront faites. Dans tous les cas, les travaux à effectuer pour transformer une charpente fermette en combles aménageables nécessitent tellement de minutie et de professionnalisme qu’il vaut mieux les confier à des professionnels plutôt que de chercher à les effectuer au moyen du bricolage.