Comment ventiler les radiateurs : pourquoi est-il important de le faire et quelles sont les étapes à suivre pour mener à bien l’opération. Tout ce que vous devez savoir sur cette procédure particulière : ce dont vous avez besoin, les différentes étapes de base, les meilleurs trucs et astuces pour économiser de l’argent sans jamais perdre de vue le résultat et la réussite.

Pourquoi ventiler les radiateurs ?

Il est très important de comprendre, avant d’expliquer comment procéder, pourquoi il est nécessaire de ventiler les radiateurs et quels sont les avantages et les inconvénients de cette opération. Souffler les radiateurs signifie les libérer de toute bulle d’air avant qu’ils ne soient allumés. Si votre objectif est donc d’obtenir un maximum de résultats avec une utilisation minimale des ressources : économiques et énergétiques, il s’agit d’un processus que vous ne pouvez pas vous permettre de négliger avant l’arrivée de l’hiver. Cela signifie donc que pour ventiler les chauffages, il est important d’agir à temps, de sorte que tout le processus soit achevé lorsque la saison froide n’est pas encore arrivée, lorsqu’ils seront allumés régulièrement pendant le jour et la nuit. Avec la ventilation des appareils de chauffage, en effet, vous permettra d’éliminer les bulles d’air des tuyaux de votre système de chauffage, vous pouvez profiter de deux avantages en même temps, qui sont : l’économie d’énergie et l’efficacité thermique. Qu’est-ce que cela signifie ? En bref, la ventilation des radiateurs assurera un chauffage uniforme et constant de votre maison pendant les périodes froides et, plus important encore, vous permettra d’économiser une somme considérable sur votre facture.

Comment purger les radiateurs ?

Pour purger les radiateurs, il suffit de prendre un bassin et de localiser, avant de procéder, l’endroit exact où ils se trouvent respectivement : la vanne de purge du radiateur/thermostat, le manomètre de la chaudière et, bien sûr, également les différents radiateurs pour vérifier que tout fonctionne parfaitement à la fin de l’opération.

Alors, ce qu’il vous faudra, tout d’abord, c’est vous armez de patience. Il est en effet très important de suivre attentivement toutes les étapes et, de temps en temps, de vérifier le bon déroulement de l’opération avant de passer à la phase suivante. Afin d’éviter les complications et les risques inutiles, demandez donc, si nécessaire, l’aide d’un expert. Quelqu’un qui a fait le même travail avant vous ou, tout simplement, un professionnel.

Un bon et compétent plombier pourra vous donner toutes les informations exactes ou, à un prix généralement raisonnable, vous proposer de ventiler lui-même les radiateurs. Vous éviterez ainsi des efforts inutiles et, surtout, vous serez sûr de la réussite de toute la procédure.

Les étapes à suivre pour purger le radiateur.

Pour expirer les chauffages, quelles sont exactement les différentes étapes à suivre pour éviter de compliquer les choses ? 

Etape 1 : Mettez un bol et placez-le juste sous le radiateur.

De là, la vapeur et l’eau accumulées dans les tuyaux sortiront. Il est donc conseillé de placer quelque chose en dessous, juste pour éviter que les différents liquides ne se répandent inutilement sur le sol de votre maison.

Etape 2 : Ouvrez les radiateurs.

Pour ce faire, il suffit de tourner au maximum la vanne de ventilation de tous les radiateurs installés dans votre maison.  Une soupape de ventilation est en fait appelé un thermostat. Il est généralement situé en haut du chauffage et sur le côté opposé, qui est généralement le côté droit du bouton d’allumage. À ce stade, le processus de ventilation des chauffages commence et se termine.

Etape 3 : Vérifiez la pression de l’eau.

La purge des chauffages ne consiste cependant pas simplement à effectuer et à compléter les deux étapes indiquées ci-dessus. Pour que toute la procédure se déroule correctement, vous devrez faire très attention à la pression de l’eau après avoir purgé tous les chauffages de votre appartement. Pour le vérifier, il suffit de bien examiner les valeurs de pression de l’eau indiquées par le manomètre, c’est-à-dire l’affichage dont la chaudière elle-même est intégrée. L’aiguille du manomètre doit être comprise entre 1 et 2 bar, si elle est plus élevée, cela signifie que vous devrez à nouveau ventiler vos chauffages. Si elle est plus basse, il suffit de tourner la petite manivelle à papillon sous la chaudière et d’attendre que la tige se repositionne correctement entre 1 et 2 bars et seulement à ce moment là, vous pouvez la refermer. Si vous avez terminé toute la procédure et que vous voulez être sûr d’avoir tout fait correctement, alors, une fois que vous avez commencé le chauffage, il vous suffit de vérifier le bon fonctionnement des radiateurs. Si, en fait, la ventilation des radiateurs n’a pas été faite correctement, vous le remarquerez immédiatement. S’il y a encore des bulles d’air dans le système, elles ne chaufferont pas de manière uniforme et si vous les touchez, vous remarquerez que certaines parties de la surface seront chaudes et d’autres complètement froides. Comme vous pouvez le voir, ce qui peut sembler être un travail parfaitement exécuté, pourrait en fait se révéler être un échec. En effet, le fait de souffler les radiateurs modifie la pression de votre chaudière qui, pour cette raison, devra être réglée correctement de temps en temps, sinon ce serait du gaspillage. En cas de doute, consultez donc un expert.

Expirez les chauffages : comment faire des économies ?

Pour les raisons indiquées ci-dessus, l’évacuation des chauffages n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y paraît. Afin d’éviter de perdre inutilement du temps, de l’argent et de l’énergie, il est donc conseillé de se faire aider dans cette opération par un bon plombier, un expert en la matière qui peut assurer le succès de l’opération. En demandant et en comparant les citations d’un plus grand nombre de professionnels, vous vous rendrez compte que dépenser une très petite somme d’argent pourrait, en fait, vous éviter d’essayer quelque chose qui est définitivement hors de votre portée. Grâce à cette analyse des coûts, vous aurez également la possibilité de gagner l’assistance et les services de ceux qui, par rapport à la concurrence, sont en mesure d’assurer le meilleur rapport qualité-prix.