Le choix de panneaux solaires n’est pas un jeu d’enfant pour un débutant dans les énergies renouvelables. Il ne s’agit pas uniquement d’un choix personnel et esthétique, mais également d’un choix mesuré par rapport à de nombreux paramètres dont votre budget et la configuration de votre habitation. Mais quels types de panneaux photovoltaïques choisir ? Amorphe, polycristallin ou monocristallin ? Quels critères prendre en compte pour bien choisir son panneau photovoltaïque ? Combien coûtent les panneaux photovoltaïques ? Les réponses.

Quels types de panneaux solaires choisir ?

Il existe trois types de panneaux photovoltaïques sur le marché, dont le silicium amorphe, le silicium polycristallin et le silicium monocristallin.

Silicium amorphe, appelé aussi couche mince, comme son nom indique, est celui qui se sert le plus faible de silicium. Un mètre carré de ce type de panneau solaire fabrique autour de 60 w.c. (Watt Crète). Ils sont souvent moins efficaces par rapport à tout autre type de cellules solaires. En plus de leur faible prix, ils peuvent se trouver sur des supports souples et marchent encore même avec de la lumière diffuse. Ils sont aussi plus adaptés à une utilisation provisoire.

Le silicium polycristallin ou multicristallins produit environ 100 w.c. pour un mètre carré. Il procure moins de rendement (de l’ordre de 15 %) avec de la lumière diffuse. Actuellement, il est le plus prisé dans les installations résidentielles. Les nouveaux progrès fournis à la technologie des siliciums polycristallins donnent la possibilité d’agrandir des modules, dont la tolérance à la chaleur. L’efficacité et la taille sont plus ou moins égales à celle de plusieurs marques monocristallines.

Pour ce qui est du silicium monocristallin, il procure le rendement le plus élevé. Il donne autour de 165 w.c. par mètre carré. Il est également sensible à la lumière diffuse qui permet de tomber leur rendement. Ce type de silicium est très fiable, car il est non seulement recyclable à plus de 95 %, mais sa durée de vie peut aussi durer jusqu’à 40 ans.

Quels critères prendre en compte pour le choix d’un panneau solaire ?

Vous pouvez choisir le panneau solaire selon certains critères principaux : la durabilité, la production et la qualité du fabricant.

Vous devez aussi vérifier les indicateurs de qualité mentionnés par les fabricants de panneaux. Pour cela, commencez à examiner les assurances et les garanties que le producteur offre sur son matériel. Avec le temps, les panneaux solaires, comme toute autre chose, deviennent moins efficaces et dégénèrent. La majorité des producteurs assurent que la fabrication d’énergie de leurs panneaux ne chute pas en dessous d’une certaine limite durant vingt-cinq ans. D’ailleurs, beaucoup de fabricants de panneaux présentent une garantie sur les équipements en cas de problèmes des panneaux.

Investir dans des panneaux solaires nécessite une certaine somme. Si vous souhaitez économiser en procurant des panneaux solaires moins chers, votre panneau peut offrir moins d’électricité durant sa durée de vie, diminuant ainsi vos économies totales. Mais si votre budget vous permet d’investir dans des panneaux de haute qualité, vous verrez une précision particulière dans la fabrication et une durabilité.

Combien coûtent les panneaux solaires ?

Le prix des panneaux solaires dépend du type et de la taille du système. En général, les tuiles solaires sont plus coûteuses que les panneaux classiques. Pourtant, les coûts ont descendu depuis ces dernières années dues aux évolutions de la technologie de l’énergie solaire. Plus votre panneau produit d’électricité, plus le tarif de mise en disposition initial est coûteux, pourtant les économies seront aussi plus dominantes à long terme. La mise en place d’un système de production d’électricité solaire chez soi est un investissement intelligent pour la majorité des propriétaires.

Même si le prix d’installation initial peut paraitre un peu coûteux, la somme que vous pouvez accumuler à long terme en fait un financement que vous devriez observer. Vous réduisez à la fois, vos factures, mais aussi votre empreinte carbone.