Il paraît aujourd’hui évident qu’il faut économiser de l’énergie. Mais il semble tout de même intéressant de rappeler les enjeux de la consommation énergétique. Cet article expliquera de manière simple comment vous pouvez économiser l’énergie dans votre maison ? Ou ce qui est pareil, comment économiser de l’argent ?

Comment économiser l’énergie dans votre maison ?

Il est essentiel d’économiser les dépenses inutiles dans une maison pour éviter la montée en flèche des factures d’électricité. Il n’y a rien de mieux qu’une bonne isolation pour économiser sur une habitation. L’isolation thermique et acoustique est essentielle dans un logement pour assurer le confort et la qualité de vie. Pour ce faire, différents matériaux peuvent être utilisés comme la laine de verre et la laine de roche, qui proviennent de la fusion de minéraux à très haute température. Ils sont les plus utilisés dans la construction. Ils sont utilisés pour remplir les chambres à air dans les murs arrière, et aussi dans les faux plafonds. Ils servent à isoler, mais pas à conditionner. Le liège en tant qu’isolant écologique est utile dans ce deuxième aspect. Dans la dernière génération d’isolateurs, les panneaux multicouches sont très efficaces contre le bruit.

L’isolation des murs

Lorsqu’on parle d’économie d’énergie, l’une des principales mesures qui est généralement prise est l’isolation des murs. Il est également très important que les ouvertures qui sont placées aident à protéger la demeure des intempéries, ce qui est certainement un grand aide, et surtout lorsqu’il s’agit de maisons individuelles, non seulement les murs doivent être soignés, mais aussi le toit doit avoir une bonne isolation. Sinon, tout ce qui est fait pour protéger sera incomplet. Même dans les bâtiments résidentiels, une toiture mal isolée ne touche pas que le dernier étage. Bien qu’il soit clair que ses habitants peuvent souffrir plus que les autres.

Une toiture bien isolée empêche les fuites

Les fuites d’eau dues à des fissures ou des trous dans les toits peuvent causer de graves problèmes. Peu de choses sont aussi ennuyeuses qu’une fuite à chaque fois qu’il pleut, et souvent, on ne sait pas vraiment d’où elle vient.

Maintenant qu’il est clair que le changement climatique est une réalité, certains cherchent des moyens de réduire leur empreint carbone. L’une des façons d’y parvenir est de trouver des moyens d’économiser sur le chauffage, ce qui signifie également moins d’argent investi dans celui-ci. C’est pourquoi les murs sont isolés avec des matériaux de plus en plus efficaces.

Il existe de nombreuses façons d’économiser de l’énergie et de l’argent. Dans une maison, une bonne isolation est essentielle. Les fenêtres sont un point d’échange de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation. Une fenêtre alu isolante est gage d’économies d’énergie et surtout de confort au quotidien, quelle que soit la saison. Une rupture de pont thermique se fait en interrompant la continuité du matériau, permettant d’arrêter la conductivité thermique de ce dernier. Des pièces en un matériau différent, par exemple des barrettes en PVC, ou des (multi) chambres isolantes permettent de créer une rupture de pont thermique. On observe alors une forte diminution des déperditions de chaleur, avec à la clé des économies thrmiques et davantage de confort. 

La menuiserie PVC

C’est celui qui offre le plus d’isolation. Les vitres en PVC sont celles qui offrent la meilleure isolation acoustique. Le PVC présente de nombreux autres avantages, tels qu’une durée de vie plus longue et un entretien plus facile. Parmi les nombreux types de fenêtres que l’on peut trouver dans ces matériaux, les vitres à ouverture latérale ont l’avantage d’être étanches à l’air, alors que les fenêtres coulissantes ne le sont pas. Les ouvertures en PVC combinées aux vitrages et aux joints étanches ont été développées pour isoler au maximum le bruit extérieur. Pour obtenir une ouverture avec une isolation acoustique élevée, le verre et la menuiserie doivent avoir une valeur isolante élevée. L’eau n’a aucun effet sur les vitres et les portes en PVC. Les problèmes tels que la pourriture, la rouille n’existent tout simplement pas. De plus, dans les zones côtières, soleil, salinité, tempêtes. 

Le PVC est plus adapté que d’autres matériaux qui ne peuvent pas faire face à ces agressions. Le PVC résiste assez bien aux acides basiques non-oxydants, aux sels, aux alcools, aux graisses et aux huiles minérales. C’est pourquoi les vitres en PVC se comportent en excellent dans les circonstances climatiques les plus agressives, comme dans les villes très polluées, les zones côtières ou les zones industrielles très polluées. La température requise pour enflammer le PVC est 150 fois plus élevée que celle du bois. Une fois la flamme éteinte, le PVC est auto-extingue et ne propage pas la flamme. L’utilisation de portes et de fenêtres en PVC au lieu du bois réduit les risques d’incendie. Le PVC fait partie du groupe des matériaux organiques ayant la meilleure classification technique pour la prévention des incendies.

Pourquoi mettre en œuvre des rupteurs de ponts thermiques ?

Si les solutions traditionnelles pour l’isolation thermique et phonique des planchers peuvent conférer d’excellentes performances, un élément important est cependant souvent négligé : le traitement des ponts thermiques. Les rupteurs thermiques permettent alors de diminuer les déperditions linéiques des planchers bas en vide sanitaire ou en haut de sous-sol, des planchers intermédiaires, des planchers hauts ou de toiture-terrasse. Parce que les ponts thermiques représentent une part importante des déperditions énergétiques d’un bâtiment, engendrant ainsi une surconsommation d’énergie, une large gamme de rupteurs thermiques en polystyrène expansé, laine de bois et laine de roche est proposée. Tous permettent d’améliorer considérablement le confort de vie au sein de logements ou d’Établissements Recevant du Public (ERP), en proposant une isolation du sol en continu, et ce, sans fragiliser les planchers. Efficaces et durables, les rupteurs de ponts thermiques ne demandent aucun entretien et permettent d’optimiser les performances énergétiques du bâtiment sur le long terme.

Qu’est-ce que la rupture thermique et à quoi, sert-elle ?

La rupture thermique  des fenêtres en aluminium est l’une des principales caractéristiques lorsqu’il s’agit d’obtenir les meilleures normes d’isolation thermique, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Le pont thermique est utilisé pour éviter cette transmission de chaleur. Elle consiste à éviter que la face interne et la face externe soient en contact l’une avec l’autre, en intercalant un mauvais conducteur, ce qui réduit beaucoup les pertes. Pour les fenêtres en aluminium, on utilise généralement un profilé séparateur en plastique, qui est encastré dans le profilé en aluminium qui constitue la vitre. Le système de rupture le plus couramment utilisé pour les cadres en aluminium est celui des tiges en polyamide 6.6 renforcées par 25 % de fibre de verre. Économisez l’énergie dans votre maison. La législation est de plus en plus stricte en ce qui concerne l’efficacité énergétique des bâtiments, l’objectif étant de réduire les émissions de CO2. D’autre part, si le verre de l’habitation est double et a une épaisseur minimale de 4 mm, et si possible, que le verre extérieur de la fenêtre est plus épais que l’intérieur, de bons résultats seront obtenus tant sur le plan thermique qu’acoustique. Qu’est-ce que le verre Low-E ? Le verre Low-E est un produit dont la principale qualité est d’améliorer l’efficacité énergétique des ouvertures à grande échelle. Le verre à faible émissivité minimise les pertes de chaleur des bâtiments, car il réfléchit une partie de l’énergie émise par les appareils de chauffage et la renvoie dans l’environnement intérieur, tout en nous permettant d’avoir des propriétés extraordinaires pour la transition de la lumière naturelle, ce qui nous donne une combinaison parfaite entre l’économie de la thermique et l’utilisation de la lumière naturelle. La faible émissivité agit comme un manteau qui garde la chaleur de la chauffage dans les pièces en faisant un effet de rebond comme le ferait un de vêtements avec votre corps.

Bien qu’ils impliquent une dépense importante, peu d’investissements sont plus rentables dans une maison que l’achat de fenêtres de qualité qui isolent le logement et réduisent la quantité d’ardeur nécessaire pour la chauffer. Certains disent qu’avec les bonnes vitres, votre facture de chauffage peut être réduite jusqu’à 20 %. En outre, ces ouvertures ont l’avantage supplémentaire d’offrir un niveau élevé d’isolation acoustique, ce qui est particulièrement remarquable dans les zones urbaines.