Au sein de nombreuses villes européennes, notamment en France, l’utilisation des barrières de sécurité suit des réglementations strictes et précises. Cette réglementation est régie suivant un arrêté préfectoral répondant aux nombreuses dispositions et mesures prises dans le cadre de la sécurité du périmètre dans son département. De ce fait, tout chantier de construction à faible, moyenne ou grande ampleur doit faire l’objet d’une délimitation pendant la réalisation des travaux pour éviter tout risque d’intrusion et d’accident sur les lieux. Cette délimitation est généralement assurée par une grille de chantier ou une barrière de chantier acheté ou loué.

Pourquoi utiliser une barrière de chantier ?

En établissant au préalable des mesures de protection spécifiques, on peut facilement éviter l’accès de personnes sans autorisation ou malveillantes sur chantier. Ces mesures à prendre peuvent prendre plusieurs formes comme la mise en place des panneaux signalétiques ou encore les briefings et les consignes à donner aux ouvriers tous les jours. Mais pour plus d’efficacité, il faudrait mieux utiliser des barrières de protection comme la grille de chantier.

Utile pour tout type de travaux de construction, la barrière de sécurité s’impose pendant la durée des travaux à réaliser sur le chantier. Qu’il s’agisse de travaux de gros œuvre ou seconde d’œuvre, de la réhabilitation d’un bâti ou d’une nouvelle construction, les barrières constituent un moyen efficace comme mesure de sécurité. Peu importe le type de terrain, sur chantier de bâtiment ou de travaux publics, ces barrières ont toujours leur place.

La barrière de chantier assure une bonne protection du chantier dans son ensemble. L’idéale serait alors qu’elle recouvre entièrement le périmètre du chantier pour éviter les failles à un endroit précis du pourtour du chantier. Permettant une délimitation précise du chantier, elle se constitue de différents types de matériaux comme du grillage ou encore de la palissade. Une fois qu’elle est mise en place, il sera plus facile aux contrôleurs de contrôler l’accès des entrées et des sorties sur le chantier. D’un autre point de vue marquant, elle peut aussi servir de barrière de protection écologique par rapport à l’espace environnant pour une bien meilleure protection des passants et des habitants aux alentours du lieu. De cette façon, on pourra limiter les accidents de travail au maximum.

Mieux contrôler les accès sur chantier avec des barrières

S’il y a bien une fonction primordiale que les barrières de chantiers doivent absolument assurer, c’est bien le fait de faciliter le contrôle des accès sur chantier. Sur un chantier de construction, nombreuses personnes peuvent y circuler pour de nombreuses raisons et pour assurer différentes tâches. Ces personnes sont généralement classées en deux groupes : les personnes présentes quotidiennement et les personnes passant occasionnellement.

Parmi les personnes qui sont présentes sur chantier tous les jours, on peut citer les manœuvres, les ouvriers comme les maçons, les ferrailleurs, les coffreurs, les électriciens, les plombiers, les responsables techniques, les contrôleurs et les stagiaires. Pour ce qui est des personnes ne circulant qu’occasionnellement sur chantier, on note les livreurs de matériaux, les contrôleurs passagers et les visiteurs divers. Peu importe le statut de ces personnes, il est difficile de surveiller leurs mouvements tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du chantier sans clôture de chantier bien précis. En effet, le fait d’installer des barrières permet de mieux contrôler les entrées et les sorties des personnes circulant sur un chantier, peu importe les raisons de leurs présences sur chantier. Et pour assurer la sécurité des matériaux et des engins, il est primordial de rajouter un portail sécuritaire.

Les différents types de barrières de chantier

A priori, on distingue 4 types de barrières de chantier selon les formes qu’elles présentent : les barrières extensibles, les barrières lestables, les barrières Vauban et les clôtures mobiles. Les barrières extensibles s’utilisent surtout pour économiser le maximum d’espace, conçues avec une technologie pliable. Légères et faciles à mettre en place, elles permettent un gain de temps et de place considérable. Les barrières lestables sont généralement conçues à partir de matériaux en plastique pour présenter une bonne résistance à l’eau et au sable sur chantier. Elles s’utilisent surtout comme séparateur de voie et pour limiter les éventuels accidents du personnel, des engins, des matériels et des matériaux.

La barrière Vauban sert surtout à rediriger les piétons passant aux alentours du chantier vers un passage mieux sécurisé. Aussi appelée barrière de foule ou barrière de police, cette barrière participe non seulement au balisage du chantier, mais aussi a empêché les éventuelles intrusions. Avec un mode d’assemblage pratique, cette barrière mobile peut rester à court, à moyen ou à long terme sur un chantier. Elle peut aussi devenir une barricade pour lutter contre les dégâts aux fils du temps et pour mieux encaisser les mouvements des personnes.

Pour clôturer son chantier de construction, on peut aussi opter pour une barrière de sécurité mobile, principalement utilisée pour informer un danger ou pour interdire l’accès aux personnes non autorisées sur chantier. Surtout appréciées pour leur propriété à protéger les personnes circulant sur chantier, les grilles mobiles se placent aux abords des grands sites. Volumineuses et lourdes, elles s’assemblent à l’aide d’un socle en béton, de chaînes et d’un cadenas. Elles peuvent aussi être utilisées pour délimiter la zone de stockage des matériaux, matériels ou des engins sur chantier.

Acheter ou louer des barrières de chantier ?

Si auparavant, pour un chantier donné on était obligé d’acheter des barrières de chantier, actuellement, il est possible de les louer. Alors doit-on acheter ou louer des barrières pour son chantier de construction ?

C’est en premier lieu en fonction de son statut qu’on choisit ou non la location de barrière de chantier. Pour le cas d’une entreprise de construction qui aura toujours besoin de barrières de chantier pour l’exercice de leurs travaux durant toute l’année, il est plus préférable d’en acheter. De ce fait, en passant d’un chantier à un autre, il suffit tout simplement de transférer ses barrières de chantier d’un endroit à un autre. Cela évitera les dépenses inutiles à chaque marché de chantier de construction.

Par contre, pour le cas des particuliers et des travaux occasionnels, la location représente une meilleure alternative. Une fois les travaux achevés, on n’aura pas à se soucier des problèmes de stockage, du transport de ces dispositifs et des soucis de les vendre par la suite. Si après quelques mois, voire quelques années, on est amené à s’occuper d’un chantier de nouveau, on pourra facilement louer d’autres barrières de chantier. De plus, par rapport aux barrières achetées, les barrières louées suivent un contrôle strict après usage avant d’être proposées de nouveau en location.

Points importants à considérer pour le choix de ses barrières de chantier

Pour pouvoir tenir son rôle, la barrière de chantier devra répondre à des critères spéciaux. En premier lieu, elle doit être facile à monter et à démonter pour procurer un gain d’espace et de temps pendant sa pose et son retrait. Elle doit aussi présenter des dimensions compactes pour une facilité d’utilisation. Solide et résistante, une barrière de chantier doit pouvoir garantir la sécurité des piétons qui traversent la route près du chantier et des ouvriers qui y travaillent.

A noter que l’installation de toute clôture de chantier s’ouvrant sur une voie publique doit obligatoirement faire l’objet d’une autorisation en amont des travaux. Cette demande doit être reçue auprès des services de la Direction Gestion Voirie ou DGV 10 jours avant la mise en place de la barrière.