Les sols glissants sont un véritable problème de santé publique. Chaque année, ils causent de nombreuses chutes, parfois fatales. Ils représentent un véritable désagrément dans la maison. Pourtant, il existe de nombreuses astuces pour pallier à ce problème : produits antidérapants, traitement et séchage adapté des sols ou encore choix du dallage, découvrez comment éradiquer ce phénomène de votre foyer.

1. Recourir à un antidérapant

Face à un sol glissant, une solution rapide et efficace consiste à utiliser un produit antidérapant. Sur https://www.sud-antiderapant.fr/, retrouvez une sélection de produits pour dire adieu aux sols glissants. Ces produits possèdent plusieurs avantages. Tout d’abord, ils se trouvent facilement dans le commerce. Ils ne dégradent pas l’esthétique de votre sol puisqu’ils sont incolores. Enfin, il existe différents produits adaptés à chaque sol : bois, marbre, métal… Il suffit de choisir le produit adapté. Par ailleurs, ces produits sont très simples à utiliser. Pas besoin d’être un bricoleur dans l’âme pour en faire usage. Le principal inconvénient de ces produits est leur toxicité. Bien que certains produits soient garantis sans produits chimiques, la plupart sont composés d’acide fluorhydrique qui est un agent corrosif. Ainsi, lors de vos achats, veillez à ce critère important. Il existe d’autres produits antidérapants : bande adhésive, peinture antidérapante, revêtement de sol antidérapant… À vous de choisir celui qui est le mieux adapté à votre intérieur. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un spécialiste.

2. Utiliser les tapis et moquettes

Cette solution est particulièrement adaptée lorsque la surface glissante est limitée. L’installation de tapis ou moquettes permet de mettre fin aux problèmes de sol glissant en s’imposant comme une surface antidérapante. Ces éléments sont particulièrement adaptés pour une salle de bain ou des marches d’escalier. Pour que le tapis soit efficace, il est nécessaire de le fixer au sol. Pour cela, il est possible d’utiliser une bande adhésive ou un sous-tapis. Celui-ci s’installe sous le tapis et lui permet de rester en place. Enfin, une solution simple consiste à maintenir le tapis avec un meuble. Une table basse sur un tapis est un exemple parfait de ce dispositif. Les tapis et les moquettes représentent une solution esthétique, simple et efficace.

3. Bien sécher le sol après lavage

Nettoyer le sol de sa maison est très important pour l’hygiène, mais pas seulement. Si des aliments ou liquides ont été renversés, le sol risque de devenir particulièrement glissant et d’engendrer des chutes. De ce fait, il est essentiel de nettoyer le sol de sa maison régulièrement et surtout, de le sécher. Humide, il est encore plus glissant. Pour cela, il est possible d’utiliser un tissu en microfibre qui séchera le sol en douceur. Si un liquide visqueux tel que de l’huile a été renversé sur le sol, il faut procéder à un nettoyage en profondeur en appliquant du vinaigre ménager.

4. Traiter le parquet avec un produit adapté

Il existe différents types de parquet. Les revêtements de sol sont différents et doivent donc être traités selon leurs spécifiés. Dans le cas d’un parquet ciré, un nettoyage hebdomadaire à l’aide d’un chiffon en microfibres suffit. Pour plus de brillance, il est possible d’utiliser un produit spécial. Dans le cas d’un parquet en bois brut, il faut d’abord se débarrasser de la poussière à l’aide d’un balais ou encore mieux, d’un aspirateur. Puis, il faut procéder au nettoyage. Du savon noir dilué dans l’eau est une solution naturelle et efficace qui permet de préserver le parquet. Si malgré tous ces efforts le parquet reste glissant, il convient d’utiliser du colophane. Il s’agit d’une poudre à répartir sur le sol afin d’éviter les chutes.

5. Ne pas négliger le choix de son dallage

Certaines pièces sont particulièrement concernées par les sols glissants : salles de bain, cuisine, toilettes… Dans ce cas, il peut être intéressant de choisir un dallage adapté. On retrouve dans les magasins spécialisés du carrelage antidérapant, ce qui peut être la solution idéale pour éviter les chutes. Grâce à sa surface irrégulière, il possède une bonne adhérence. Ainsi, si vous vous installez dans une maison ou si vous effectuez des travaux de rénovation, pensez au carrelage antidérapant. Il peut également être utilisé dans les espaces extérieurs. Il est particulièrement utile aux abords d’une piscine. En effet, cet espace est particulièrement propice aux chutes. Il peut également être utile dans les espaces de vie tels que le salon ou les chambres en présence de publics susceptibles de faire des chutes : enfants, personnes âgées…