Fiable, pratique et économique, le poêle à bois est connu pour avoir réchauffé de nombreux foyers depuis son apparition. Le type de combustible joue un rôle prépondérant dans les performances de l’appareil de chauffage. Ainsi, il convient de trouver une alternative aussi économique que pratique. Le bois est l’énergie classique par excellence, et reste l’une des solutions les plus plébiscitées actuellement. Pour allier efficacité et ergonomie, choisissez le type de bois idéal.

Bois classique ou densifié : lequel choisir ?

Opter pour du bois densifié ou classique ? Il s’agit là d’une question qui revient toujours au moment de s’approvisionner. Avant de choisir, vous devez d’abord connaître leurs caractéristiques respectives. Comme son nom l’indique, le bois classique est semblable aux variantes que l’on peut retrouver dans la vie quotidienne. Les performances de chauffage varie généralement en fonction de l’essence choisie. Vous distinguerez notamment :

  • Les feuillus durs (le charme, le chêne, le frêne,…) : ces bois disposent d’un pouvoir calorifique (PCI)optimal. Autrement dit, ils se consument beaucoup plus lentement et produisent de la chaleur pendant une durée assez importante.
  • Les feuillus résineux (le pin, l’épicéa, le sapin,…) : l’utilisation de ces bûches n’est pas vraiment recommandée, car lors de leur combustion, ils peuvent projeter des braises et encrasser les conduits du dispositif.
  • Les feuillus tendres (l’érable, le bouleau, l’aulne,….) : ces derniers sont moins calorifiques que les feuillus durs, mais restent utiles dans l’allumage du feu. De plus, leur temps de séchage est très rapide.

Le bois densifié résulte quant à lui d’une forte compression réalisée par transformation spécifique en usine. Il est essentiellement composé de résidus de bois résineux (sciures) qui, comme les granulés, sont agglomérés à haute pression. Facile à allumer, bonne tenue au feu, augmentation rapide de température… c’est le combustible parfait pour une utilisation régulière et parfois intensive. En choisissant ce type de combustible, vous bénéficierez :

  • D’un taux de cendres peu élevé (inférieur ou égal à 1 %)
  • D’un taux d’humidité minime (inférieur ou égal à 8,9 %)
  • D’un PCI très important (supérieur ou égal à 4,6 kWh/Kg)

Les étapes de la première transformation du bois

Le bois passe par un processus de transformation important avant de pouvoir être utilisé. La première étape consiste à tronçonner les troncs d’arbres abattus sur un parc à grumes. Elle est très importante, car elle permet d’atténuer les déformations naturelles du bois et d’éliminer toutes ses parties impropres. Un débitage ainsi qu’un sciage sont par la suite effectués. Cela permet la mise en place des ébauches qui seront débitées progressivement jusqu’à l’obtention du résultat final. Sachez toutefois que cette technique n’est employée qu’en cas de volume important. La dernière étape, c’est le tranchage. Il s’agit tout simplement du moment où les feuilles de bois sont ôtées et retirées. Elles présentent une épaisseur assez variée qui oscille entre 0,3 et 0,88 mm.

Comment trouver un bois adapté à son poêle ?

Il est désormais temps pour vous de savoir comment trouver des combustibles adaptés à votre appareil. En réalité, cette tache n’est pas réellement difficile puisqu’il vous suffit de considérer quelques éléments. Pour commencer, assurez-vous que le bois que vous envisagez d’acheter soit bien sec. Il est évident que l’humidité sera un obstacle de taille en termes de performances de chauffage. D’autre part, cela risque de dégager de la fumée et encrasser les conduits de votre installation. Il est toujours recommandé de sélectionner des bûches qui présentent un taux d’humidité inférieur à 20 %. Privilégiez également les bois locaux et certifiés PEFC. Il s’agit d’une certification forestière attestant la qualité de votre matériel. En optant pour cette alternative, vous choisissez des produits qui respectent les normes et procédures de production nécessaires. Quel que soit le type de bois que vous décidez d’acheter, veillez toujours à bien les stocker afin d’améliorer leur qualité.

Le modèle à granulés : une autre alternative performante

Vous recherchez un système de chauffage intérieur plus moderne ? L’appareil à granulés est fait pour vous ! Si vous hésitez à faire le grand pas, sachez que de nombreuses personnes y trouvent leur compte chaque année. Premièrement, il s’agit d’un excellent moyen qui vous permettra de profiter d’un chauffage respectueux de l’environnement. Vous obtiendrez ainsi un confort thermique optimal, tout en réduisant votre empreinte carbone. Sachant que la planète est aujourd’hui menacée par le réchauffement climatique, vous ferez un bon choix en vous orientant vers cette solution. Comparé aux autres systèmes de chauffage au bois, le poêle à granulés est certainement celui qui requiert le moins d’intervention humaine. En effet, vous n’aurez pas besoin de réapprovisionner constamment votre appareil puisqu’il s’agit d’un modèle tout à fait autonome. Lorsque les pellets sont chargés, vous pourrez attendre entre 3 à 4 jours avant de penser au réapprovisionnement.