Le calcaire n’est pas seulement inesthétique : il constitue également un réel danger pour les tuyaux, les robinets, les machines à laver et les chauffe-eaux. Découvrez tous les remèdes naturels pour lutter contre le calcaire. Pour battre un ennemi, il faut le connaître, dit un proverbe. Alors, découvrons ce que c’est et quels sont les remèdes dont nous disposons pour le combattre et avoir des robinets et des tuyaux en parfait état de santé ! 

Le calcaire : qu’est-ce que c’est ?

Ce que nous appelons communément « calcaire » n’est rien d’autre qu’un produit chimique spécifique : le carbonate de calcium. Il est accompagné d’autres substances, dans des pourcentages plus faibles, comme les ions de calcium et de magnésium. Cette concentration, qui est beaucoup simplifiée pour des raisons explicatives, est ce qu’on appelle la « dureté de l’eau », qui dépend des sources d’approvisionnement et qui change aussi beaucoup d’une ville à une autre.

La dureté de l’eau est un problème pour de nombreuses villes françaises. Nous savons déjà que la quantité de détergent pour machine à laver varie – nous le lisons sur les étiquettes ! – en fonction de la dureté de l’eau. Parfois, elle varie même au sein d’une même ville. Plus les valeurs sont élevées, plus l’eau est dure, c’est-à-dire qu’elle contient plus de résidus de calcaire lorsque l’eau s’évapore.

Eau dure et calcaire, comment se défendre ? 

Outre la question purement esthétique, les taches de calcaire sont dangereuses pour les robinets, les tuyaux et les éléments de chauffage – dont les machines à laver ou les chauffe-eaux par exemple. Pour les machines à laver et les lave-vaisselles, il existe sur le marché des produits spécifiques qui, ajoutés au moment du lavage, « adoucissent » l’eau, protégeant ainsi les tuyaux et les serpentins et améliorant la qualité du lavage lui-même. L’effet « dur » des vêtements lavés, par exemple, est le signe d’un plus grand résidu de calcaire dans les tissus.

Il existe cependant des mesures plus écologiques pour l’entretien quotidien, par exemple dans le cas des robinets de la salle de bains et de la cuisine, plus délicates sur les chromages et les finitions et, surtout, plus respectueuses de l’environnement.

Le vinaigre : Le carbonate de calcium est une substance basique, tandis que le vinaigre est une substance acide. L’interaction entre les deux substances provoque une réaction chimique qui aboutit à la « fusion » du calcaire. Vous voyez les bulles qui se forment ? Elles sont la manifestation de cette réaction chimique, qui aboutit au dioxyde de carbone. Le vinaigre est excellent pour éliminer le calcaire des cafetières, étant comestible, mais reste un acide assez fort et corrosif qui peut affaiblir le nickel des alliages d’acier.

Acide nitrique : L’acide citrique est vieux remède, bien que tout le monde ne le sache pas : c’est en fait le principal composant acide du citron ! Une fois extrait et purifié, c’est une substance granuleuse et hydrosoluble qui peut être utilisée dans de nombreux cas. Entre autres, également le nettoyage des surfaces tachées de calcaire. Mais n’oubliez jamais qu’il s’agit d’un acide, il doit donc être manipulé avec soin et attention, en suivant le mode d’emploi.

Vous pouvez utiliser le citron directement, en prenant soin ensuite de bien le frotter et de rincer les résidus, ce qui donne de l’éclat et de la brillance au chromage.

Le concombre, de par sa composition, se prête bien au nettoyage de l’acier des éviers et des robinets. Il suffit de le couper en tranches et de le frotter sur la surface à nettoyer, d’attendre quelques minutes pour qu’il agisse, puis de l’essuyer avec un chiffon propre, par exemple en microfibre. Vous ne l’avez pas vu venir, n’est-ce pas ?