• La saison estivale approche à grands pas et vous ne souhaitez plus subir de fortes températures comme l’été dernier ? Acheter un climatiseur est une bonne option, car cela permet de rafraîchir efficacement la ou les pièces dans lesquelles vous vous trouvez le plus. Cependant, vous n’y connaissez pas grand-chose : quels sont les éléments à consulter avant de passer à la caisse ? Découvrez cinq questions que vous devez vous poser avant d’installer un climatiseur chez vous.

1. Quels sont mes besoins en termes de climatisation ?

La pose d’un climatiseur mérite d’anticiper les travaux en se posant les bonnes questions. Il est important de réunir des caractéristiques de votre logement comme la surface de la pièce à climatiser, le type de sol, la nature des murs, le nombre de personnes qui y habitent… Si vous décidez de faire appel aux services d’un installateur de climatisation dans les Yvelines ou ailleurs, ce professionnel saura vous conseiller pour vous indiquer l’appareil adéquat. Il prendra en compte vos besoins de façon concrète, en faisant un bilan thermique du lieu. En fonction de ce climat doux et tempéré, une climatisation réversible serait recommandée par exemple. Ne faites d’ailleurs pas confiance à n’importe qui : le professionnel que vous choisissez doit être titulaire d’une attestation de capacité pour manipuler ce genre d’appareil.

2. Quel modèle de climatiseur privilégier ?

À ce jour, il existe plusieurs systèmes de climatisation qui n’offrent pas les mêmes prestations, d’où l’importance de déterminer en amont vos besoins. Ils se distinguent notamment en trois catégories :

  • Le climatiseur mono split : cet appareil se reconnaît à ses deux éléments. Il y a une unité extérieure et une unité intérieure. Il faut donc installer l’unité intérieure dans la pièce qui nécessite d’être rafraîchie. Sachez qu’il est conseillé de faire poser cet appareil par un spécialiste ; – Le climatiseur multi split : similaire au mono-split, il peut cependant rafraîchir plusieurs pièces à la fois ;
  • Le climatiseur mono-bloc : il se compose d’une unité, en mobile ou en fixe et fonctionne la plupart du temps pour les petites surfaces. Les mono-blocs sont assez bruyants et parfois encombrants, en revanche, ils demeurent abordables financièrement.
  • Le climatiseur réversible que l’on peut à la fois utiliser en climatiseur l’été et en chauffage l’hiver.

    3. Faut-il une autorisation pour installer un climatiseur chez soi ?

    Certains types de climatiseurs sont visés et les dispositions légales varient également selon le logement (maison individuelle ou appartement en copropriété par exemple). Pour faire simple, les climatiseurs mono-splits et multi-splits soulèvent davantage de questions. En effet, ils se présentent en deux blocs, dont un qui doit trouver sa place à l’extérieur. Cela peut donc occasionner du bruit et le voisin qui se met à sa fenêtre n’a peut-être pas envie d’entendre cela. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de faire une déclaration préalable à la mairie avant toute pose. Le climatiseur monobloc se place à l’intérieur du logement, la gêne n’est donc pas la même. Il suffira d’en parler avec le propriétaire si vous être locataire, mais en principe l’accord de la copropriété n’est pas attendu pour ce cas.

    4. Comment choisir l’emplacement idéal du climatiseur ?

    Il est essentiel de se demander où le climatiseur va être installé pour profiter au maximum des bienfaits qu’il offre. Si son emplacement n’est pas réfléchi, l’appareil risque de fonctionner pour rien, de provoquer la circulation de courants froids ou de condenser la diffusion de l’air. Pour un confort thermique optimal et une consommation électrique moindre, un climatiseur se place dans une pièce à vivre comme un salon ou une salle à manger, loin des grandes fenêtres et des baies vitrées ou d’une porte donnant sur l’extérieur. Si vous comptez choisir un climatiseur mural, celui-ci doit être posé à deux mètres de haut minimum, éloigné des poutres par exemple, pour que l’air se diffuse convenablement.

    5. Quelles sont les obligations vis-à-vis des voisins en matière de climatisation ?

    Il serait dommage de créer des tensions de voisinage juste parce que vous souhaitez avoir un peu d’air frais durant l’été. Dans ce cas, il est recommandé de se pencher sur les obligations légales qui existent à ce sujet. Le code de l’urbanisme ne donne pas une distance à respecter quant à l’installation de l’appareil, vis-à-vis de la propriété des voisins. Néanmoins, le code de la santé publique rappelle qu’il ne faut pas dépasser les 30 décibels à l’extérieur pour ne pas générer des nuisances sonores. Au moment de l’achat de votre climatiseur, vérifiez donc que votre appareil a été fabriqué pour provoquer le moins de bruit possible, en référence à cette moyenne en décibels.