La fibre optique est à l’ère actuelle considérée comme un bijou de l’évolution de la technologie. Elle est un outil précurseur de l’instauration d’un réseau de télécommunication plus sophistiqué à une vitesse inimaginable. Il est entendu que ce système de fibre optique n’est pas moins des plus simples. Aussi, son installation requiert des étapes plus ou moins compliqués et demandent l’intervention de techniciens. Parmi ces étapes d’installation, l’aiguillage est un pas important et incontournable. La fibre optique ne peut fonctionner correctement sans ce procédé.

Le fonctionnement de la fibre

La fibre optique est un outil dont le principe existait bien avant, mais qui ne fut développé et exploité dans le domaine de la télécommunication que vers les années 1970. La fibre désigne un fil très fin en verre ou en plastique qui sert à l’éclairage ou la transmission de données numériques. Ce fil au passage est installé grâce à un procédé faisant usage d’une aiguille de tirage pour câble fibre optique. La fibre optique confère un débit de transmission très élevé. Ces propriétés sont utilisées dans la télécommunication, mais aussi l’imagerie, l’éclairage ainsi que les capteurs thermiques ou sismiques.

Un fil très fin entouré d’une gaine protectrice, la fibre optique est installée le plus souvent suivant les installations électriques ou les conduits souterrains. Elle conduit la lumière et donc transfère les données de large bande et de grandes quantités d’informations par l’intermédiaire de signaux lumineux codés par plusieurs variations d’intensité. Cela permet les communications de très longue distance à une vitesse auparavant non enregistrée. Par le passé, servant de support aux réseaux large bande, la fibre optique était utilisée pour transmettre les données informatiques, transiter le téléphone et la télévision. Aujourd’hui, internet est sa nouvelle occupation.

Qu’est-ce que l’aiguillage ?

En 1789, le système d’aiguillage fut, entre autres, découvert par William Jessop. À cette époque, l’aiguillage était un système de guidage qui permettait d’acheminer les trains sur des rails pour empêcher une éventuelle collision. En effet, l’aiguillage permettait donc de changer la direction d’un train en raccordant une partie mobile des rails qui se partageait deux autres chemins de fer. Plus tard, ce système de guidage fut employé dans d’autres domaines. L’aiguillage de la fibre optique en fait partie, telle l’aiguille d’électricien. Il s’agit d’une technique qui consiste à déployer le câble de la fibre optique et l’acheminer dans un ensemble de réseaux souterrain avant l’installation.

L’aiguillage fait appel à la manipulation d’un câble ou un tuyau rigide jaune dans les réseaux souterrains. Une fois ce câble déroulé, il effectue le trajet prémédité dans le sol jusqu’à la distance voulue. Pour une courte distance, un tirage-aiguillage manuel est souvent utilisé avec des tuyaux ou de longues et fines barres de fer. Les longues distances par contre nécessitent une aiguille d’électricien ou mieux, un énorme touret avec une aiguille rigide manipulée par un technicien. Cette étape est nécessaire avant la pose de la fibre optique et est souvent effectuée par les spécialistes de l’entreprise de la fibre.

À quoi sert un aiguillage ?

L’aiguillage est sans nul doute une étape à ne pas négliger. Durant la manipulation du câble jaune ou l’aiguille de tirage pour câble fibre optique, une première fonction est assurée. Ce procédé permet d’évaluer les fourreaux des réseaux souterrains. Il est nécessaire de vérifier si les fourreaux sont en place, s’ils sont en état d’être utilisés peuvent par la suite faire office de fourreau fonctionnel pour un câble de fibre optique. En effet, les fils de fibre optiques, en verre ou en plastiques sont plus ou moins fragiles et pourtant ce système est des plus couteux. La sécurité du câble est déterminée à l’aiguillage.

Il est aussi évident que l’aiguille d’électricien est nécessaire pour assurer le trajet prémédité du câble de la fibre optique. Effectivement, ce système de guidage ne vérifie pas seulement l’état des fourreaux. Il établit un lien continu entre deux points dont le foyer ou le bâtiment qui se fera poser la fibre et l’entreprise fournisseuse. Par cette même occasion, la pose devient plus facile et le câble plus simple à diriger à travers les installations souterraines. Lorsqu’une pose et un aiguillage sont effectués, les fourreaux et tuyaux sont identifiables grâces aux marques déposées par les entreprises. De ce fait, le client ne risque pas d’avoir des problèmes avec un autre client ou une autre entreprise.