Avoir une fibre optique bien raccordée est l’aboutissement d’un projet en plusieurs étapes qui méritent d’être correctement respectées. Que ce soit sur l’équipement, sur l’éligibilité ou sur le choix du réseau, vous devez prendre les meilleures décisions au risque d’obtenir une connexion internet quasi défaillante. Découvrez ci-dessous 4 conseils pour bénéficier du meilleur raccordement en fibre optique.

1. Bien choisir son opérateur réseau

Le choix d’un opérateur réseau est la première étape dans le processus d’installation de la fibre optique à la maison. C’est une opération très importante vu que choisir un opérateur fibre optique, c’est choisir à la fois un débit, une technologie, un mode d’abonnement, les modalités d’installation et d’autres services supplémentaires. Pour commencer, testez l’éligibilité de votre ligne. Vous saurez alors qui sont les opérateurs qui sont capables de vous fournir une connexion internet à bon débit. Évidemment, il faudra effectuer des comparaisons, mais ce n’est pas tout. La plupart des opérateurs n’exposent que leurs offres les plus alléchantes. Pour chaque prestataire, il sera alors question de connaître jusqu’où s’étendent les prestations et quelles en sont les limites. Vous éviterez ainsi de souscrire à une option qui paraîtrait économique, mais qui comporte en réalité des frais supplémentaires non négligeables. Passez ensuite à un test de débit chez chaque opérateur.

Le débit d’un prestataire peut être limité par deux facteurs : soit il ne dispose pas de ses propres équipements installés dans un central téléphonique, soit le central téléphonique est éloigné de votre habitation. Il ne faut donc pas toujours se fier au débit communiqué dans les annonces publicitaires. Pour finaliser votre choix, renseignez-vous sur les coûts d’abonnement. Vérifiez tous les services inclus dans les offres et soyez certains que ces offres ne sont guère promotionnelles.

2. Adapter le type de raccordement qu’il faut

Pour le raccordement, vous avez le choix entre trois types de cheminement : le cheminement souterrain, le cheminement aérien et le cheminement en façade. Pour le cheminement souterrain, le câble de raccordement emprunte le même fourreau que le câble téléphonique. Ce mode de raccordement est souvent sans contrainte. Les techniciens procèdent à un aiguillage dans le fourreau de raccordement dans le but de vérifier qu’il est bien utilisable. Si l’aiguille passe correctement, une ficelle y est accrochée afin de tirer le câble de raccordement. Dans le cas contraire, vous pouvez saisir le responsable d’infrastructure pour la réparation avant l’engagement des travaux. Par contre si votre raccordement téléphonique est de type aérien, le raccordement de la fibre devra également l’être. Idem pour un cheminement en façade.

3. Préparer l’arrivée de la fibre optique chez vous

Une chose est certaine, vous devez vous assurer d’être présent au moment de l’installation de votre fibre. Si une moitié des travaux se déroule en extérieur, la seconde moitié se passe à l’intérieur de votre habitat. Cela dit, bien avant le début des travaux, vous devez choisir l’endroit où reposera votre box. À ce sujet, vous ne devez pas oublier que, quel que soit l’emplacement réservé à la box, le technicien va devoir procéder à la fixation de la fibre et faire passer les câbles sur les plafonds, entre les murs ou dans d’autres coins de la maison. Si vous tenez à préserver l’apparence de votre salon, alors tous ces branchements ne seront pas forcément très beaux à voir. Pour pallier le problème de design, vous pouvez prévoir un revêtement compatible à votre intérieur afin de masquer les éléments apparents. La box principale est accompagnée de deux boîtiers dont l’une demande à être branchée à un secteur de façon permanente. Prévoyez donc également une place pour ces boîtiers ainsi qu’une prise. Si vous habitez en immeuble, n’oubliez pas de récupérer les clés qui donnent accès à la pièce technique. Enfin, assurez-vous de savoir par où arrive le câble téléphonique. Comme précisé plus haut, les techniciens se serviront du même chemin pour installer la fibre.

4. Assurez-vous que les matériaux de raccordement sont de bonne qualité

Inutile de démontrer que les matériaux de qualité supérieure sont plus durables que ceux de qualité inférieure. Certaines gaines par exemple offrent plus de protection et plus de durabilité que d’autres. Préférez une gaine qui diminue fortement les risques liés à l’électrocution ou au court-circuit. Pensez aussi aux petits détails comme le vissage des câbles. Il existe des vis de petit diamètre très résistantes et durables qui éviteront d’être trop remarquables sur votre plafond ou votre mur. Vous aurez sans doute également besoin d’appareils supplémentaires pour rendre fluide la connexion internet en plus de votre box. Il s’agit entre autres d’un amplificateur réglable ou d’un boîtier CPL afin d’avoir la fibre dans plusieurs pièces. Rapprochez-vous des bonnes marques pour vous procurer des équipements de bonne facture. Si après le travail des techniciens, vous constatez des problèmes de réception par exemple, n’hésitez pas à passer un appel afin qu’ils puissent revenir inspecter leur travail. Toutefois, ces derniers s’assureront que tout fonctionnel bien après l’installation.