Toute nouvelle habitation doit être correctement reliée au réseau public d’électricité. Cette étape est incontournable et doit être réalisée avec précaution avant d’emménager dans ce logement. Dans cet article, nous allons voir les procédures légales à entreprendre et vous fournir des conseils pertinents pour ne rien oublier.

Raccordement électrique : à qui s’adresser ?

En France, le raccordement électrique au réseau public se fait auprès du gestionnaire de réseau de distribution d’électricité. Anciennement appelé ERDF, l’ENEDIS rassemble désormais 95 % des consommateurs. Nous vous invitons à vous renseigner davantage sur ce sujet puisque certaines habitations et quartiers dépendent d’entreprises locales de distribution telles que les SICAE et le SEM. Dans tous les cas, vous aurez à constituer un dossier avec les pièces suivantes :

  • Les documents qui comportent des informations sur votre maison neuve à savoir des photos du chantier et l’adresse du site à raccorder
  • Un bilan de puissance électrique qui doit être réalisé par un expert
  • Une liste des équipements à installer
  • Une fiche avec un relevé exhaustif des éléments perturbateurs
  • Un plan de masse
  • Un plan de cadastre
  • Un plan de situation
  • Une copie du permis de construire et, dans le cas échant, une autorisation d’urbanisme

Ensuite, vous devez choisir votre fournisseur d’électricité en vous assurant que ses offres présentent le meilleur rapport qualité/prix sur le marché. Pour cela, vous pouvez utiliser un comparateur d’électricité en ligne.

Quand effectuer la demande ?

Les travaux de raccordement ERDF sont relativement longs. Pour bénéficier de l’électricité dans de courts délais, vous devez entamer les démarches du branchement le plus tôt possible. Il est vivement recommandé de se lancer après le démarrage du chantier. Il n’est pas rare que le raccordement nécessite un prolongement du réseau de distribution : une démarche supplémentaire certainement plus chronophage que la simple installation d’un compteur.

Par ailleurs, si vous vous interrogez sur le prix du raccordement, sachez qu’il dépend de nombreux critères tels que :

  • Le type de terrain
  • La superficie de la maison
  • La distance entre le logement et le réseau d’électricité
  • Le type de branchement électrique souterrain ou aérien
  • Le type d’installation monophasé ou triphasé

Une fois votre demande de raccordement étudiée, vous recevrez un devis précis d’une validité de 3 mois. Les tarifs appliqués par l’ENEDIS se situent dans une large fourchette de 500 à 2500 euros TTC.

A quel moment votre compteur est-il installé ?

Dès que l’ENEDIS vous fournit une proposition financière et technique et que vous l’acceptez, votre compter sera installé. Vous aurez à payer la première tranche avant le début des travaux de raccordement. Le chantier comprend l’installation du compteur à proprement parler. Il vous faudra alors choisir la puissance de raccordement en fonction de vos besoins, soit 3, 9, 12 ou 36 kVA. Sachez qu’en faisant le bon choix, vous pouvez réaliser des économies énergétiques considérables.

Nous arrivons maintenant à une étape cruciale : celle de choisir votre fournisseur d’énergie. Vous devez le faire avant la fin des travaux ! Autrement, l’installation électrique ne peut pas avoir lieu. Nous vous conseillons alors de comparer les offres pour trouver la meilleure formule d’électricité pour votre maison neuve.

Qu’est-ce que l’électricité verte ?

L’électricité dite « verte » est produite à partir de sources énergétiques renouvelables comme l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, marémotrice et houlomotrice. Cependant, vous ne pouvez en bénéficier qu’avec un réseau électrique conçu pour cet usage. Le fournisseur doit alors posséder des garanties d’Origine (GO) attestant qu’une quantité d’électricité verte équivalente à la consommation des clients a été injectée sur le réseau.

Si les énergies qui utilisent des matières premières comme le pétrole et le carbone sont épuisables, elles représentent aussi une réelle menace pour l’environnement. Le phénomène de combustion nécessaire pour produire de l’électricité génère des particules polluantes. Pour cette raison, les énergies vertes, en l’occurrence l’électricité, connaissent un essor considérable. En dehors des avantages écologiques, le prix est tout aussi attrayant. Contrairement aux idées reçues, ce type d’électricité ne coûte pas plus cher que l’énergie classique. Pour répondre à une forte demande, les fournisseurs proposent des formules intéressantes qui vous permettent de réaliser des économies sur le court comme sur le long terme.

Pour finir, passer à l’électricité verte est un acte éco-responsable. Vous contribuez ainsi au développement de la production d’électricité issue de sources renouvelable. De plus, vous encouragez les fournisseurs d’énergie à se tourner vers des modes de production plus écologiques.