Il existe de nombreux bruits qui peuvent gêner au quotidien et compromettre le bien-être intérieur tels que les nuisances sonores dues au trafic urbain, les pas des voisins des étages supérieurs, les bruits causés par le fonctionnement des systèmes d’aération, etc. L’isolation acoustique est très importante pour assurer le confort dans les bâtiments et protéger les personnes des bruits extérieurs. Selon le type de bruit et l’élément structurel, il est possible de choisir entre différents matériaux et techniques.

L’isolation acoustique : comment ça marche ?

Lorsqu’une onde rencontre un mur, une partie de celle-ci se propage en s’éloignant du mur touché, une autre partie arrive dans l’environnement d’où elle provient, et enfin une partie de l’onde est absorbée par le mur sous forme d’énergie. L’isolation acoustique empêche la propagation des ondes sonores grâce à l’utilisation de matériaux spécifiques que l’on peut classer en deux catégories : matériaux isolants et matériaux insonorisant.

Dans le premier cas, l’isolant a la capacité de réfléchir le son qui le frappe, l’empêchant ainsi de passer et protégeant l’environnement des bruits extérieurs. En revanche, les panneaux d’absorption acoustique sont capables d’absorber l’énergie sonore et de réduire la réverbération, c’est-à-dire l’effet d’écho, grâce à certaines caractéristiques telles que leur géométrie, leur porosité et leur densité.

Isolation acoustique des murs

Dans le cas des cloisons intérieures, l’objectif de l’isolation acoustique est d’empêcher le bruit de se propager aux autres pièces et la solution la plus courante consiste à insérer des panneaux spéciaux dans les cavités, de sorte que le bruit soit absorbé et n’atteigne pas les pièces voisines. Ce type d’intervention n’est pas invasif, il garantit l’insonorisation des murs et est très souvent combiné avec la pose de contre-murs en plaques de plâtre, utiles pour créer la cavité nécessaire à l’isolation. Dans le cas des murs périphériques, il est important de choisir le bon isolant thermique lorsque vous décidez d’installer un revêtement car il remplira la double fonction d’isolation acoustique et thermique. Concernant les cloisons extérieurs, pour garantir une bonne isolation acoustiques pensez aux fenêtres à double ou triples vitrage. Non seulement elles vous protègerons des bruits extérieurs mais permettrons également une bonne isolation thermique.

Isolation acoustique du grenier

Le grenier peut répartir le bruit entre différents étages. Il est possible d’isoler à la fois le plafond et le plancher en agissant sur les intrados ou les extrados du plancher (c’est également le cas pour les sous-sols). L’isolation du sol élimine le bruit causé par les pas ou le mouvement des objets. Pour ce faire, des rouleaux de matériau isolant sont installés sous le plancher et la chape pour absorber le bruit et empêcher sa transmission à travers la structure du plancher.

Isolation acoustique minérale

Une catégorie d’isolants acoustiques est constituée de matériaux minéraux tels que la laine de roche et la laine de verre, disponibles dans le commerce sous forme de panneaux et de rouleaux. Ces matériaux sont largement utilisés pour l’isolation acoustique et possèdent également d’excellentes propriétés d’isolation thermique. Les deux sont aussi généralement utilisés pour protéger les intérieurs et sont souvent choisis pour les planchers des greniers ou pour les toitures et les murs d’enceinte. De plus, ils constituent une solution écologique. Choisir ces matériaux, c’est opter pour une solution éco-durable, recyclable et biodégradable en accord avec les principes de la construction écologique, sans oublier que leur coût est également compétitif.

La laine de verre est obtenue à partir de verre qui est lié à du sable pour former des fibres. Le produit subit ensuite un traitement ultérieur à haute température et acquiert des propriétés de résistance et de stabilité qui en font un excellent isolant acoustique mais aussi thermique.

Les feutres minéraux sont une solution très intéressante pour les sols, car ils ont des capacités antivibratoires et une grande résistance à la compression. En général, tous les matériaux minéraux sont très durables et résistants, même à la moisissure.

Isolation acoustique en liège et en fibre de bois

Le liège est un matériau entièrement naturel, recyclable, léger, compact et doté d’excellentes propriétés d’isolation acoustique et thermique ce qui améliore grandement les performances énergétiques de l’habitat. Malgré son caractère naturel, le liège est résistant à la formation de moisissures et à l’humidité. Du point de vue de l’isolation acoustique, le liège s’avère être un matériau très performant. Sa structure cellulaire particulière capture et absorbe l’onde sonore, l’empêchant ainsi de se propager. Il est utilisé pour recouvrir les murs mais aussi pour les systèmes d’insonorisation au sol qui réduisent le bruit des pas, grâce à la possibilité de poser des couches d’épaisseur réduite. La structure particulière du liège garantit également la capacité d’absorber les ondes sonores et d’améliorer le confort acoustique.

La fibre de bois est composée de fibres dérivées des déchets de la transformation du bois et est entièrement recyclable et biodégradable. Ce matériau est généralement utilisé pour les murs d’enceinte ou pour l’isolation des bruits d’impact.

Isolation acoustique avec des matériaux synthétiques

Tous les matériaux synthétiques d’isolation et d’insonorisation sont dérivés du traitement du pétrole. La mousse de polyuréthane et le polystyrène sont des exemples largement utilisés qui sont particulièrement rentables par rapport aux matériaux minéraux et naturels. Ils sont souvent utilisés pour remplir des cavités et le polyuréthane est particulièrement pratique car il est également disponible sous forme de mousse.