Dès le retour de l’hiver, on s’imagine tous cocooner dans le canapé, sous une couverture, devant un bon film de Noel. Mais cette scène idyllique peut vite être gâchée par de vilains courants d’air, rompant notre bien-être. Or des fenêtres abimées peuvent vite faire rentrer le froid fans la maison. C’est donc le moment de les inspecter et de les changer si besoin, pour des fenêtres récentes disposant de qualités thermiques sans aucune mesure avec les anciennes, quel que soit les matériaux utilisés. Elles peuvent également être un atout de taille dans la qualité de performance énergétique de votre habitat.

Quel matériaux choisir ?

 

Les coffrets extérieurs comportent deux parties de base – profilage et vitrage – et il faut faire attention à chacune d’elles pour qu’elles offrent une isolation optimale. Saviez-vous qu’environ 80% du coût d’une fenêtre est dû au profilage ? Mais que si l’on parle en termes d’isolation, le pourcentage s’inverse (c’est-à-dire que le verre est responsable de 80% de l’isolation offert par une fenêtre) ? C’est pourquoi, il est important de se renseigner sur les matériaux pour les profilés (aluminium, PVC, bois ou mixte) et les types de verre.

Le PVC, de plus en plus populaire

 

Les fenêtres en PVC offrent la meilleure isolation thermique et acoustique sans avoir besoin d’un pont thermique, car le plastique est un matériau non conducteur. Les fenêtres en PVC sont durables, faciles à nettoyer et sans entretien. Par conséquent, elles deviennent de plus en plus populaires, en particulier après que de nombreuses autres couleurs et finitions ont été introduites dans leurs conceptions. Plus le profilé est épais, plus la fenêtre sera isolante.

L’aluminium, un nouveau classique

 

L’aluminium est très résistant, il résiste parfaitement en extérieur. C’est pourquoi des fenêtres alu n’ont pas besoin d’entretien. Autre atout : elles peuvent être commandées dans un nombre infini de couleurs et de finitions.

Malheureusement, ce n’est pas le meilleur des isolants. La solution : des profilés à rupture de pont thermique, qui intègrent des vides à l’intérieur et des pièces en plastique qui empêchent le froid – ou la chaleur – d’entrer dans la maison. Il y en a dans une grande variété d’épaisseurs et de caractéristiques (selon le niveau d’isolation nécessaire).

Le bois, le plus décoratif

 

C’est le matériau le plus traditionnellement utilisé dans la menuiserie extérieure en raison de ses excellentes qualités isolantes et de sa beauté naturelle, bien que l’entretien périodique qu’il nécessite pour le maintenir en parfait état à l’extérieur l’ait fait tomber en désuétude en raison de l’apparition de nouveaux matériaux plus pratiques.

Aujourd’hui, il s’affirme une fois de plus avec des bois traités qui offrent d’excellentes performances en extérieur. Le prix dépend beaucoup de la variété utilisée : le pin étant bien moins coûteux que le chêne. Les variétés tropicales, les plus résistantes en extérieur, sont encore plus chères.

Autres facteurs importants pour les fenêtres

De l’importance du vitrage

 

Aujourd’hui, personne ne penserait à installer une fenêtre sans double vitrage. Il n’est pourtant pas si facile de se retrouver dans l’offre de vitrage.

Bien que l’option la plus courante soit deux verres identiques avec un vide isolant entre eux, en fonction du climat de la zone où vous vivez et de l’orientation de la maison, il existe de meilleures options, telles que l’utilisation de vitrages à «  isolation thermique renforcée  » et même avec gaz inerte comme l’argon entre les deux verres. L’offre est très large et comprend également du verre avec contrôle solaire, sécurité et même autonettoyant (pour les endroits difficiles d’accès). Concernant l’investissement nécessaire, gardez à l’esprit que le vitrage représente au maximum 20% du prix final de la fenêtre, il vaut donc mieux ne pas lésiner.

Le type d’ouverture

 

Au-delà des matériaux choisis, le type d’ouverture de fenêtre influence également le prix. Les plus économiques sont les battants traditionnels, bien que les modèles oscillo-battants – plus chers – offrent des avantages supplémentaires tels que la possibilité de ventiler les pièces sans avoir à ouvrir la porte plus que par le haut. Les portes-fenêtres coulissantes sont l’option la plus chère, bien qu’elles soient vitales dans les grandes portes de balcon, en particulier dans les versions coulissantes à levage, qui sont beaucoup plus légères lors de l’ouverture et de la fermeture.

L’importance de l’installation

 

La meilleure combinaison de profilé et de verre peut ne pas fonctionner avec une mauvaise installation. Par conséquent, il est très important de s’adresser à des professionnels de confiance pour effectuer le placement des fenêtres.

Demandez au moins trois devis, dans lesquels les matériaux, leurs caractéristiques et la fabrication sont décomposés, pour pouvoir les comparer entre eux. Un conseil pour économiser : bien que vous puissiez renouveler les fenêtres une par une, il est plus rentable de les changer toutes en même temps. Si cela n’est pas possible, commencez par les pièces que vous utilisez le plus.

Choisir ses fenêtres est très important, n’oubliez pas que les fenêtres et les portes que vous mettrez vous accompagneront au moins tout au long des vingt prochaines années.