Fixer un cadre photo sur un mur reste à la portée de n’importe qui, en revanche l’opération s’avère plus délicate lorsqu’il s’agit d’un objet lourd comme un store ou même un escalier ! Pour découvrir les différentes méthodes utilisées par les professionnels ainsi que l’équipement nécessaire, prenez connaissance des informations présentées ci-dessous.

De quoi avez-vous besoin pour vos fixations ?

Il n’est pas de bon bricoleur sans équipement adéquat ! Pour fixer un objet lourd, l’outil idéal reste assurément le perforateur. Pour faire simple, il s’agit d’une perceuse dotée de capacités importantes de percussion, notamment pour les supports les plus résistants grâce à sa robustesse et sa puissance. Outre le perforateur (ou « perfo » comme disent les spécialistes), vous allez avoir besoin d’un pistolet extrudeur, d’un marteau, des tournevis, d’un jeu de clés plates, de plusieurs types de mèche et d’un appareil soufflant de l’air comprimé. Concernant les fixations, il vous faudra au minimum des tiges filetées, des chevilles, des goujons d’ancrage ainsi que des raccords d’assemblage et de la visserie (rondelles, boulons à filetage en inox ou en acier inoxydable). N’oubliez pas enfin le « petit » matériel indispensable comme l’adhésif de masquage ou le crayon à papier !

S’adapter au type de mur

Votre équipement et vos outils doivent également être adaptés à la nature du support que vous allez travailler. Celui-ci peut en effet être creux ce qui laisse supposer une résistance incertaine. Vous devrez alors chercher à renforcer au maximum le point de contact. Sur les surfaces pleines et plus solides (comme un mur porteur par exemple), la cheville devra être spécifiquement conçue pour s’ancrer pleinement malgré la résistance naturelle du matériau. Pensez également à prendre en considération les caractéristiques, à commencer par le poids, de l’objet à fixer. Si celui-ci est exposé aux intempéries, n’oubliez pas non plus les traitements contre la corrosion. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un vendeur spécialisé.

Pour les matériaux pleins

La famille des supports pleins comprend notamment le béton, la brique (pleine bien sûr) ainsi que la pierre naturelle. Pour les chevilles, équipez-vous avec des modèles en acier dotés d’un cône de serrage. Il est aussi possible de recourir à des goujons d’ancrage. Commencez par percer le mur plein à un diamètre équivalent à celui de la tige filetée. Insérez ensuite la fixation à l’aide d’un marteau. Vous n’aurez ensuite plus qu’à prendre une clé plate et à visser afin de maintenir définitivement la cheville à l’intérieur du support. Attention à ne pas trop insister sur cette dernière opération de vissage ! Vous risqueriez en effet de provoquer l’apparition de fissures particulièrement disgracieuses à la surface du mur. Vérifiez donc au préalable les instructions du fabricant et plus particulièrement le couple de serrage recommandé.

Pour les supports creux

Dans cette catégorie, on retrouve par exemple le parpaing, la brique creuse ou encore le bloc creux en béton. Si le support vous semble trop fragile et que les risques de casse sont grands, vous délaisserez alors le perforateur pour utiliser une perceuse sans le mode percussion et à une vitesse lente. L’opération prendra alors nécessairement plus de temps mais vous ne ferez pas de bêtise ! Vous utiliserez des fixations spécialement adaptées à l’image des chevilles à expansion en métal. Vérifiez bien que leurs caractéristiques d’écartement et de rétractation conviennent bien à votre besoin. Commencer par percer le mur délicatement, si possible à un diamètre légèrement inférieur à celui de la cheville afin de donner une meilleure solidité. Verrouillez cette dernière en serrant la tige à l’aide d’une clé.

La méthode du scellement chimique

Pour l’opération la plus complexe, à savoir ancrer une charge très lourde dans un matériau creux, vous allez devoir recourir au scellement chimique. Ne vous laissez pas impressionner par son appellation, cette technique n’est pas nécessairement très complexe tout en étant très performante à condition de suivre scrupuleusement le mode d’emploi que voici :

  • Marquez à l’aide d’un adhésif de marquage la longueur de la tige qui devra sortir du mur pour soutenir l’objet ;
  • Perforer ensuite avec une mèche dont le diamètre excède légèrement celui de la tige ;
  • Nettoyer avec l’air comprimé ;
  • Utilisez le pistolet extrudeur et un tamis pour injecter le produit de scellement ;
  • Insérez la tige et laisser sécher en suivant les recommandations du fabriquant du produit pour sceller.